origins
le site européen du chant harmonique.eu
originstechniquesthérapiebooks cdcommunity

harmonique 
overtone 
ethnique 
ethnic 
Site déposé IDDN - Reproduction interdite - Consultez la certification InterDeposit Digital Number  

   english version

 C’est vrai que l’on parle de chant harmonique, de chant diphonique, de voix guimbarde, entre autres, et qu’il s’agit essentiellement de problèmes sémantiques entre chercheurs sur des appellations récentes par rapport aux origines de ce chant dont les formes les plus remarquables se rencontrent chez les touvas, peuplade des hauts plateaux de l’Altaï et chez les mongols.

 C’est pourtant les moines bouddhistes tibétains qui ont contribué le plus à le faire connaître. On attribue à Tsong Khapa, un moine vivant au quatorzième siècle l'introduction du chant harmonique et de techniques de méditation dans les monastères de Gyüto.
                                   www.chantharmonique.eu - le site européen du chant harmonique
  Ce chant lui aurait été transmis par Maha Bhairava, sa divinité protectrice au visage de buffle en colère. A l'écoute des récitations et prières, les mots se fondent dans le bourdon continu pour bien marquer cette dilution du Verbe nécessaire pour communiquer avec l'assemblée des Bouddhas.
 
 Les premières études ethnomusicologiques sur le chant harmonique datent de 1840 : Manuel Garcia  dans son Mémoire sur la voix humaine présenté à l’Académie des Sciences relate que les paysans Bachkirs (Oural) qui conduisent les chevaux à Saint Pétersbourg « possèdent l’étonnante faculté de produire à la fois deux parties parfaitement distinctes : une pédale et une mélodie dans l'aigu. » Il précise que leurs chants uzliau ressemblent au son de la guimbarde et que ce phénomène n’est pas lié à « une conformation vicieuse de l’appareil phonatoire ou à une supercherie ».
                               www.chantharmonique.eu - le site européen du chant harmonique

 Dans les années vingt aux Etats Unis, le chanteur texan Arthur Miles mêle des sons harmoniques dans ses improvisations vocales. Bien plus tard, en 1964, les travaux d’Aksenov mettent en évidence la technique des deux sons simultanés.

 Deux chercheurs français, Gilles Léothaud et Emile Leipp lui donnent le terme générique de « chant diphonique » (1971). Les ethnomusicologues Hamayon et Helffer parlent de « voix guimbarde ou voix dédoublée »(1973). Dix ans plus tard, Harvilahti et Kaskinen la rebaptisent « overtone singing ». Les recherches ethnomusicologiques au CNRS de Hugo Zemp et Trân Quang Hai apportent un éclairage nouveau sur les techniques diphoniques grâce à l’exploration fonctionnelle des mécanismes laryngés durant l'émission des harmoniques et à l’analyse des sonagrammes des styles vocaux répertoriées.
                               www.chantharmonique.eu - le site européen du chant harmonique

  En 1989, Philippe Barraqué crée la première méthode de musicothérapie qui utilise le chant harmonique : Chant harmonique et créativité. Elle devient, quelques années plus tard, l'harmonicothérapie, la thérapie par les sons harmoniques. P.B. développe ainsi le concept de chant harmonique thérapeutique qui vient compléter les techniques de musicothérapie active utilisant le support de la voix.

 Quand j'entends les harmoniques qui s'élèvent dans l'espace, dit le candide, je me rapproche du concert de la nature, je comprends mieux la vie. Suis-je pour autant un sage ou un chaman?

 Philippe Barraqué
musicologue, musicothérapeute
fondateur du chant harmonique thérapeutique
 
 
 
  
Toute reproduction de ce site est interdite sans l'autorisation préalable de son auteur. Extraits du livre la guérison harmonique, Philippe Barraqué, éditions Jouvence, 2004 - ISBN 2-88353-350-4 - Tous droits réservés pour tous pays.


Copyright(c) 2016 Philippe Barraqué - Tous droits réservés.

 


 

 
IDDN - Prohibited reproduction - All rights reserved - Consult certification InterDeposit Digital Number  
 
  It is true that one speaks about harmonic chant, of diphonic chant, voice "Jew's harp", and that they are primarily semantic problems between researchers on recent names compared to the origins of this chant of which the most remarkable forms meet at the touvas, tribe of the high plateaus of Altaï and among Mongolian.
 
 They is however the buddhist monks Tibetans who contributed to make known it more. One allots to Tsong Khapa, a monk living with the fourteenth century the introduction of the harmonic chant and techniques of meditation into the monasteries of Gyüto.
                                      www.chantharmonique.eu - European site of harmonic chant
 This chant would have been transmitted to him by Maha Bhairava, its protective divinity with the face of buffalo in anger. With the listening of the recitations and prayers, the words are based in the continuous drone bass for marking this dilution of the Verb necessary well to communicate with the assembly of the Buddhas.
 
  The first ethnomusicologic studies on the harmonic chant go back to 1840: Garcia handbook  in its Report on the human voice presented at the Academy of Science reports that the peasants Bachkirs (the Ural) who lead the horses to Saint Petersbourg “have astonishing faculty to produce at the same time two perfectly distinct parts: a pedal and a melody in the acute one. ” It specifies that their songs uzliau resemble the sound of the Jew's harp and that this phenomenon is not related to “ a vicious conformation of the vocal apparatus or on a trickery”.
                                    www.chantharmonique.eu - European site of harmonic chant
 
 In the Twenties in the United States, the singer texan Arthur Miles mixes with the harmonic sounds in his vocal improvisations. Well later, in 1964, work of Aksenov highlights the technique of the two simultaneous sounds.
 
 Two French researchers, Gilles Léothaud and Emile Leipp give him the generic term of “diphonic chant” (1971). The ethnomusicologists Hamayon and Helffer speak about voice "Jew's harp" or duplicated voice (1973). Ten years later, Harvilahti and Kaskinen rename it overtone singing. Ethnomusicologic research at the CNRS of Hugo Zemp and Trân Quang Hai brings a new lighting on the diphonic techniques thanks to the functional exploration of the mechanisms of larynx during the emission of the overtones and with the analysis of the sonagrams of the vocal styles indexed.
                                  www.chantharmonique.eu - European site of harmonic chant
 
  In 1989, Philippe Barraqué leave the first method of music therapy which uses the harmonic chant : Harmonic chant and creativity. It becomes, a few years later, the Harmonic Therapy, therapy by the harmonic sounds. P.B. also develop the concept of Therapeutic Harmonic Chant who comes to supplement the techniques of music therapy activates using the support of the voice.

When I hear the harmonics which rise in space, says it, I approach the concert of nature, I understand the life better. Is I for as much a wise man or a Shaman?

musicologist, music therapist
founder of the therapeutic harmonic chant
 
 
 
Any reproduction of this site is prohibited without the preliminary authorization of its author. Extracted the book harmonic healing, Philippe Barraqué, editions Jouvence, 2004 - ISBN 2-88353-350-4 - straight reserved for all countries.                                                             

 


Copyright(c) 2016 Philippe Barraqué - All rights reserved.